From the albums Kybernetes EP and Kybernetes (EP)

Paroles, musique et production: Hughes Brisson

Lyrics, music and production: Hughes Brisson

Lyrics

De hauts-parleurs en épiderme
(ou ce qu’il reste après la foi...)
paroles et musique: Hughes Brisson

Quand la foi cède sous le poids
d’années passées à tenter de trouver
un sentier tracé, fait pour mes pas
au bout duquel, je suis vite arrivé
Je n’arrivais jamais au puits,
je restais assoiffé.
Devant les chemins battus qui vont, louvoyant,
moi, droit au but je fonce et prends le ...

...temps qu’il faut pour ouvrir la voie
Je sais maintenant que quand je suis
les pas foulés, au fond je fuis.
Le prêt-à-penser, c’est pas fait pour moi
Mon chemin, je fais, enfin je suis
moi-même. Je porte une soif sans fin.
J’ai tellement voulu d’un absolu
je me suis perdu, j’ai lu, tout cru.

Choc électrique entre dans l’aimant
Membrane vibre, monte et descend
Fait pression sur l’air ambiant
Puis va et vient sur mes tympans.
Mes pores s’ouvrent enfin j’entends
Sur ma peau laisse la trace du vent
Sous ce frisson, je me sens vivant
et je me rends, j’entre en mouvement.

Choc électrique entre dans l’aimant
Champ magnétique va amplifiant
La mécanique du mouvement
D’énergie brute à frissonnement
Du haut du son, j’entends, je sens
Membrane vive se soulevant
Caressant l’air, vive les hauteurs
La chair de poule du haut-parleur


Quand la foi cède, sous le poids
d’années passées à chercher là
où je ne suis pas, le renouveau effraie
mais l’éveil (quant à lui) émerveille
Ça ne tardera pas, tu reviendras
à l’essentiel, aux plaisirs sensuels
le vivant le visible,
tout ce qui est tangible: toi, moi et...

le son, sa science, ainsi que
tous ceux qui comme nous entrent dans la danse
Je vis, je vibre et j’ai appris:
je n’crois que si je vois aussi
Viens je t’invite, dans la vibration
nos corps dansant ensemble à l’unisson
Viens avec moi vivre le son,
tu le danses aussi, alors j’y crois

Choc électrique entre dans l’aimant
Membrane vibre, monte et descend
Fait pression sur l’air ambiant
Puis va et vient sur mes tympans.
Mes pores s’ouvrent enfin j’entends
Sur ma peau laisse la trace du vent
Sous ce frisson, je me sens vivant
et je me rends, j’entre en mouvement.

Choc électrique entre dans l’aimant
Champ magnétique va amplifiant
La mécanique du mouvement
D’énergie brute à frissonnement
Du haut du son, j’entends, je sens
Membrane vive se soulevant
Caressant l’air, vive les hauteurs
La chair de poule du haut-parleur.